Maître Sokaku Takeda - Les techniques secrètes
Index de l'article
Maître Sokaku Takeda
Lire la suite
Toutes les pages
C’est ainsi que les techniques secrètes du AIKI IN HO YO furent enseignées au clan d’AIZU. Plus tard Hoshina Masamori chef du clan d’AIZU modifia les techniques secrètes d'Aiki In Ho Yo et les nomma techniques de l’Oshiki Uchi (défense de la cour). De plus il exigea que seule la famille SAIGO avait le droit d’enseigner ses techniques couplées à l’enseignement de l’école de KEN HONOHA ITTO RYU.

L’histoire sourit une nouvelle fois au clan Takeda lorsque le Shogunat demanda au clan d’AIZU de former personnellement la garde rapprochée du Shogun. C’est grâce à Takeda Soemon (1758-1853) prêtre shinto, que ces techniques nous sont parvenues. Il enseigna l’ensemble des techniques secrètes à son fils Takeda Sokichi ainsi qu’à SAIGO Tanomo du clan d’AIZU.

Saigo Tanomo soutenu le Shogunat des TOKUGAWA contre l’empereur et fut défait à la bataille de Shirakawaguchi, en 1868. Déchu et privé de descendance directe il nomma deux successeurs dignes d'enseigner l’art de son clan. Ce fut Takeda Sokaku (1860-1943) et Shida Shiro (1866-1922).

Le Daito est une école de combat créée aux environs de l'an 1000 à des fins militaires. Saigo Tanomo (1830 - 1905) confia la lourde charge à Sokaku Takeda (1860 - 1945) de transmettre les techniques de l'Oshikiushi au monde moderne. A la mort de Saigo Tanomo en 1905, Takeda Sokaku devînt l'héritier de l'Oshikiushi.

Takeda Sokaku qui en plus de l’enseignement de son père Takeda Sokichi acquit d’autres enseignements avec armes comme le Jiki Shinkage Ryu et l'Hozoin Ryu. Il nomma son école DAITO AIKI JUJUTSU et à la demande de SAIGO Tanomo ouvrit l’enseignement du Daïto Aiki JuJutsu à d’autres personnes en dehors du clan.

Il fut à la fois un des premiers Maîtres d'arts martiaux au sens moderne du terme et un des derniers guerriers du Japon traditionnel.

L'un d'entre eux était le fondateur de l'Aïkido, Morihei Ueshiba. En 1915, lors d'un périple dans l'île d'Hokkaido, Sokaku Takeda rencontra Morihei Ueshiba, qui devint plus tard son élève et son assistant. En 1922, Morihei Ueshiba reçut de Sokaku Takeda son diplôme officiel d'enseignement en Daito Ryu Aiki Jujutsu.

En 1930, Jigoro Kano, fondateur du Judo moderne, envoya ses meilleurs élèves étudier le Daito Ryu Aiki Jujutsu chez Morihei Ueshiba. Parmi ceux-ci se trouvait Minoru Mochizuki (Yoseikan).

C'est à son 3e fils Tokimune Takeda, que Sokaku Takeda a confié la charge du Daito Ryu Aiki Jujutsu, perpétuant ainsi la lignée des Takeda.